Dashcam : comment bien choisir sa caméra de voiture ?

Ayant vu que la dashcam peut vous être utile dans bien des cas, vous avez décidé de vous en procurer. Mais, le souci reste le choix parmi les meilleurs modèles sur le marché. À l’aide de ce petit guide, nous allons alléger votre tâche afin que vous pussiez trouver la bonne caméra embarquée.

 

Sommaire

 

Une dashcam, qu’est ce que c’est ?

Avant d’aller au fond du sujet, voyons ce qu’est une dashcam pour voiture et dans quelle situation serait-elle utile pour vous.

Définition

Pour rappel, une dashcam est une petite caméra placée dans l’habitacle de la voiture, de façon à ce qu’elle puisse filmer tout ce qui se déroule devant le conducteur. Son installation peut être discrète selon le modèle. La largeur de son champ de vision ainsi que sa capacité de stockage dépendent également du modèle. La vidéo ainsi récupérée peut servir à des fins ludiques, mais aussi à des fins de preuves d’innocence en cas d’accident ou de collision.

Votre utilisation

Si les assureurs encouragent leurs clients à utiliser des dashcams, vous, en tant que conducteur responsable, pouvez prendre l’initiative de vous en munir pour diverses raisons. En faisant ce choix, vous faites un geste civique en faisant attention au volant. C’est aussi un moyen de preuve pour éviter les procédures judiciaires souvent complexes en cas d’accident.

Si votre voiture se gare habituellement dans des parkings pas très sûrs, votre dashcam peut faire office de vidéo de surveillance. En cas de chocs, de vandalismes, vous aurez la preuve filmée et vous en servir pour découvrir les coupables.

Enfin, si les grands voyages en voiture vous intéressent, la caméra dashcam peut filmer et garder en souvenir les meilleurs moments et les merveilleux paysages de votre parcours.

 

Le type de dashcam fait pour vous

Lorsque vous vous apprêtez à vous lancer dans l’achat d’une caméra embarquée, sachez qu’il en existe 3 types :

La dashcam double objectif

Il s’agit d’un modèle qui prévoit 2 caméras, dont la principale s’invite à l’avant et la seconde caméra à l’arrière. Elles ont pour rôle de capter les images qui se déroulent sur la route et derrière la voiture. Ces images seront ensuite transmises sur l’écran. Souvent ce type de modèle offre des fonctionnalités multiples comme le Full HD, l’enregistrement en continu, la vision nocturne ou encore le détecteur de mouvement.

Nous pouvons également retenir les modèles de caméras de voiture à double objectifs rotatifs. La fonction rotative de la caméra permet de filmer les automobilistes et leurs passagers à l’arrière.

La caméra embarquée GPS

C’est une mini caméra embarquée dotée d’une fonction GPS, laquelle permet de concorder la localisation du véhicule et les données visuelles. Le GPS conserve les coordonnées, la date et l’heure de chaque enregistrement vidéo, tandis que la caméra filme vos trajets.

L’antenne GPS peut venir se brancher sur la caméra à l’aide d’un système filaire, ce qui n’est pas tout à fait esthétique. Certains modèles peuvent parfois l’intégrer directement dans le support de l’appareil pour éviter justement ce détail disgracieux. Et cette conception entraîne un surcoût, donc un prix plus important.

Le mode parking

La caméra de stationnement c’est le mode prévu par les dashcams qui sont capables d’enregistrer les images même lorsque la voiture est en stationnement. Elles sont souvent accompagnées d’un détecteur de mouvements, de collisions ou de coups de frein brutaux, de sorte qu’elles n’enregistrent et ne stockent que les faits marquants. Bien entendu, il est possible de régler le capteur pour qu’il ne tienne pas en compte les mouvements engendrés par les casses-vitesse et les défauts de la chaussée.

Les critères à prendre en compte

Pour profiter des avantages de la caméra de voiture, voici les points-clés à retenir :

La puce

Il est vrai que la résolution de l’image constitue un critère essentiel pour une bonne qualité vidéo. Mais, c’est surtout la puce électronique, encore appelée, chipset, qui va déterminer cet aspect. Elle est responsable du retraitement de l’image, de la gestion des différences de luminosité, des conditions d’ensoleillement, de l’optimisation de la vision nocturne ou encore du réglage des déformations visuelles liées aux objectifs « grand angle ».

Il existe des marques de renom qui se spécialisent dans la fabrication de puces électroniques. Pour une qualité correcte, vous pouvez vous pencher sur NTK ou Zoran, mais si réellement vous cherchez quelque chose de nette et de haute définition, optez pour les caméras qui embarquent des puces Ambarella.

L’objectif et la résolution

Quand on parle d’objectif, on parle de la capacité de la caméra à retransmettre aussi fidèlement que possible les images, et ce, en laissant passer le plus de lumière possible. Pour réduire la dégradation des images transmises, il faut tenir compte de deux critères.

D’abord la focale, c’est l’angle de vision qui varie entre 120° à 170°. Dès 140 °, vous pourrez déjà avoir d’excellentes images. Ensuite, il y a l’ouverture exprimée en « F/ ». Celle-ci détermine la quantité de lumière que l’objectif peut laisser rentrer. Et sachez que plus le chiffre qui suit l’unité F/ est petit, plus l’ouverture est grande. Ex : un objectif à ouverture F/1.8 est meilleur techniquement. Préférez, au passage, les objectifs en verre à multiples lentilles.

Quant à la résolution, c’est le rendu graphique proposé par l’écran qui s’exprime en pixels. Elle doit être proportionnelle à la taille de l’écran, afin que l’image soit d’une excellente qualité. Pour les rendus haute définition, la vidéo enregistrée est donc importante, ce qui vous pousse à utiliser une carte mémoire à capacité de stockage supérieure.

Le capteur

Le capteur CMOS est l’intermédiaire entre l’objectif et la puce. Il se charge de capturer l’image. Bien le choisir revient donc à garantir la stabilité et la rapidité de la transmission. Il contribue également à la qualité du rendu de l’image vidéo. Les modèles de dashcams haut de gamme proposent des capteurs Omnivision OV4689, un des meilleurs du marché.

Le boîtier, l’alimentation et l’autonomie

Le matériau dont le boîtier de la caméra a été conçu peut aussi être un critère de choix. En effet, la plupart des modèles sont faits en plastique. Une conception justifiée par des coûts économiques et par un usage pratique. Mais vous pouvez trouver des caméras de voiture en aluminium. L’avantage est de pouvoir laisser sortir la chaleur pour que les composants électroniques se refroidissent et puissent assurer leurs rôles durablement.

Pour l’alimentation, la caméra embarquée peut se brancher sur l’allume-cigare ou à la boîte à fusibles. Certains modèles intègrent une batterie, dont l’autonomie est assez limitée. Mais, elle sert surtout à enregistrer les fichiers lorsque l’appareil ne reçoit pas l’alimentation de la voiture. La batterie interne permet aussi de sauvegarder les paramètres de l’utilisateur en cas de coupure de courant.

La taille et la fixation

Les caméras embarquées se présentent en différentes tailles selon les fonctionnalités qu’elles proposent, mais aussi selon le mode d’installation et de fixation. Les modèles qui prévoient un écran intégré et qui s’installe près du rétroviseur sont souvent moins lourds et de petite taille.

La dashcam peut se fixer sur le pare-brise à l’aide d’un support ventouse ou sur la planche de bord grâce à un système adhésif. La caméra de surveillance à l’arrière peut se fixer sur le pare-brise arrière.

La carte mémoire

Pour sauvegarder les preuves, les caméras doivent avoir une carte-mémoire endurante. Elle permet de stocker une masse de données. Certains enregistreurs de vidéo peuvent accepter des cartes mémoire jusqu’à 128 Gb.

 

Conclusion

Voilà donc quelques idées qui vont vous aider à mieux cerner le modèle de caméra pour voiture. Il ne vous reste plus qu’à utiliser votre dashcam à bon escient.

 

Ces autres articles vous seront aussi utiles :