Quel radar de recul choisir ?

 

Pas facile de garder l’arrière de la voiture intact lors d’un créneau ou d’une marche arrière ? Afin d’éviter les enfoncements et les rayures sur la carrosserie, munissez-vous d’un radar de recul. C’est un équipement d’aide à la conduite qui vous permet d’être alerté à l’approche d’un obstacle.

Quel radar de recul choisir ? Une question que vous vous poserez sûrement en voyant les nombreux modèles qui existent sur le commerce. À travers cet article, nous allons vous donner un coup de pouce en vous orientant vers le modèle qui vous correspond le plus parmi les meilleurs radars de recul.

 

Sommaire

 

Pourquoi acheter un radar de recul ?

Pratiquement tous les conducteurs, surtout lorsqu’ils sont seuls dans l’auto, ont déjà vécu le scénario suivant :

Dans un parking bondé, personne à l’horizon, il faut manœuvrer avec prudence pour sortir de l’allée. Mais, impossible de rester dans l’auto, car une certaine personne a mal garé sa voiture, nous obligeant alors à sortir pour vérifier si les pare-chocs des deux voitures ne se heurtent pas. Et là, le va-et-vient commence ! On ressort pour vérifier et on rentre pour manœuvrer jusqu’à ce que la voiture soit dégagée.

À moins qu’un passant se donne la peine de nous aider ou qu’un passager fasse le guide pour pouvoir reculer sans problème, équiper le véhicule d’un radar de recul devient une nécessité. Se plaçant à l’arrière du véhicule ou à l’avant selon les préférences, le radar est le copilote idéal pour réussir à mieux garer la voiture ou à sortir d’un parking, sans pépin.

En effet, il s’enclenche dès que vous effectuez la marche arrière. Le bip vous avertit de la présence d’un objet ou d’une personne à une distance donnée. Plus vous en approchez, plus le signal se retentit de plus en plus vite. Les boîtiers de certains radars de stationnement sont munis de LED, permettant alors de vous alerter également par des signaux lumineux.

 

Les deux types de radars de recul

Les radars de stationnement peuvent être filaires ou sans fil. Et en fonction de leur installation, ils peuvent aussi être autocollants ou se fixer solidement au pare-chocs en faisant un perçage. Mais chaque type de radars de recul possède ses avantages et ses inconvénients.

Les radars autocollants

Les radars autocollants ne nécessitent aucun perçage. Les capteurs viennent seulement se fixer au pare-chocs à l’aide d’un adhésif. On fait ainsi référence aux modèles électromagnétiques. Ils ont l’avantage d’être moins chers et faciles à installer. La plupart des radars autocollants sont présentés par une bande adhésive complète discrète.

Toutefois, le souci avec ces modèles se trouve au niveau du calcul de la distance, lequel manque souvent de précision. Or, c’est l’aspect le plus important en matière de sécurité, car une fausse information pourrait induire le conducteur en erreur.

Un autre problème peut également se poser. Comme ces radars se fixent en toute simplicité, ils peuvent aussi se détacher facilement. C’est le cas lorsque des personnes malveillantes viennent les retirer.

Les radars dans le pare-chocs

Avec ce type de modèle, vous devez percer des trous dans le pare-chocs. Vous pouvez trouver des modèles de capteurs aux couleurs standard, noir ou gris, mais aussi en d’autres coloris pour qu’ils adhèrent à la carrosserie.

Si vous souhaitez faire l’opération vous-même, renseignez-vous sur les méthodes de perçage afin d’éviter des dégâts dans la carrosserie. Armez-vous de patience, car l’installation peut durer des heures. Il existe des coffrets de perçage dotés d’un système innovant, mis en vente sur les magasins en ligne. Mais vous pouvez aussi utiliser l’outil de perçage fourni avec les radars de recul à fixer dans les pare-chocs. Sinon, l’aide d’un professionnel est toujours recommandée pour ce genre d’intervention. Malgré cet investissement en sus, les radars à fixer dans le pare-chocs sont fiables et résistent bien aux vibrations.

En faisant appel à un pro pour leur installation, vous pouvez avoir des capteurs qui passent inaperçus. Mais si vous vous en chargez, voici quelques indications utiles. Pour une détection fiable, placez les capteurs à l’arrière, de façon à les espacer d’une distance de 30 ou de 40 cm. Par la même occasion, mesurez la hauteur de leur emplacement par rapport au sol. Celle-ci doit avoir au moins 50 cm, afin d’éviter des alertes intempestives. Enfin, veillez à ce que la boîte de contrôle ne soit pas trop éloignée des capteurs, ni du feu de recul, car ce sera sur ce dernier que le branchement va s’effectuer.

 

Quel est le prix ?

Les radars de recul ne sont pas coûteux, vous pouvez en avoir dès 15 €. Le tarif peut grimper en fonction de la sensibilité du radar à détecter les obstacles ou du mode d’installation. Quelques éléments en plus comme un afficheur LCD peuvent impacter le prix.

Toutefois, certains modèles peuvent dépasser les 100 €. Ils peuvent par exemple embarquer un écran LCD pour rétroviseur, un haut-parleur intégré ainsi que des capteurs discrets.

Notez qu’il est possible de combiner un radar de recul avec une caméra de recul. La caméra va venir se placer sous la plaque d’immatriculation. Et à l’aide d’une connexion sans fil ou filaire, il retransmet les images sur l’écran situé au tableau de bord ou accroché au rétroviseur. Ainsi, en plus du signal sonore, vous aurez en image tout ce qui se passe à l’arrière de votre voiture. Mais cette technologie a un prix, pouvant aller jusqu’au quadruple de celui d’un simple kit de radars de recul.

 

Notre sélection

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Conclusion

Ce type d’aide au stationnement peut vous sauver dans des situations délicates, lorsque votre voiture n’en est pas équipée au départ. C’est un investissement pas cher du tout qui vous évite de heurter un mur, un piéton, un animal, une autre voiture ou un plot. Soyez tout simplement attentif au choix du modèle compatible avec votre véhicule.

 

Ces autres conseils vous seront aussi :