Covoiturage : quel est le meilleur site pour covoiturer ?

 

L’expérience d’un itinéraire en covoiturage en France vous tente ? Aujourd’hui, la pratique a le vent en poupe depuis que des professionnels organisent les trajets à partir de leurs sites internet. Le covoiturage domicile travail serait-il l’avenir ? Scrutons à la loupe ce mode de transport.

 

Covoiturage : quel est le meilleur site de covoiturage

 

Qu’est-ce que le covoiturage ?

Covoiturage définition

Lorsque deux ou plusieurs personnes veulent se rendre à une même destination, il est possible de voyager ensemble à bord d’un véhicule : c’est le covoiturage.

Ce mode de transport est envisageable aussi bien pour partir en vacances que pour aller au travail tous les jours. Ceci dit, la personne avec qui on partage le véhicule peut être une connaissance ou un inconnu. Nous savons tous ce que le luxe d’une voiture représente pour se déplacer à côté des transports en commun : on peut compter sur une certaine intimité, on est plus ou moins libre sur les horaires, on peut également transporter autant de bagages que nécessaire.

 

Covoiturage : comment ça marche ?

Le covoiturage part du fait qu’un conducteur propose sa voiture (et son service en passant) à tous ceux qui souhaitent partager le voyage avec lui.

Les parties doivent donc s’entendre sur la destination, la date et l’heure de départ ainsi que les frais (essence, péages…) afin que le voyage se déroule comme il se doit, quelques détails doivent aussi être mis au point.

S’agissant par exemple du temps d’attente. Oui, il serait fâcheux de faire attendre les autres passagers pour plus d’une demi-heure. Il faut aussi penser aux lieux de rendez-vous et de dépose ou au nombre de bagages à emporter. Les covoitureurs doivent aussi s’échanger leurs coordonnées pour faciliter la communication.

 

les meilleurs sites de covoiturage

 

Dans quelles situations utiliser le covoiturage ?

On peut passer par le covoiturage pour partir en vacances, faire les courses, se rendre au travail, aller à l’école ou se rendre à un évènement.

 

Quelles sont les modalités pour covoiturer ?

Le covoiturage implique cependant le respect de certaines formalités. Il est du devoir de chaque passager (y compris le conducteur) de souscrire une assurance responsabilité civile afin de couvrir les autres en cas d’accident.

 

Faut-il le déclarer à l’assurance ?

Pour le conducteur, son recours au covoiturage doit faire l’objet d’une déclaration auprès de son assureur. En effet, ce dernier peut refuser de réparer d’éventuels dommages si jamais il n’a pas été mis au courant de la situation.

 

Combien facturer un trajet de covoiturage ?

Le conducteur doit aussi être vigilant quant aux frais demandés aux passagers. Il doit calculer le juste prix des frais, sans tirer de bénéfice sinon, l’assureur peut jouer sur « l’activité commerciale » pour éviter de couvrir le conducteur et les autres passagers en cas de problème.

 

Covoiturage, auto-partage ou taxi, quelles différences ?

Il existe une certaine différence entre ces 3 notions.

 

Autopartage

D’abord, l’auto-portage consiste à louer une voiture pour une courte durée auprès d’un réseau de propriétaires ou d’une société. C’est la solution recommandée pour effectuer les trajets quotidiens en ville. La personne qui a recours à l’auto-portage peut réserver un véhicule près de chez elle, à la dernière minute et pour une heure. Ici, il ne s’agit donc pas de partager un trajet avec autrui. Le locataire se passe tout simplement du fait d’être le propriétaire de la voiture. Il ne s’occupe ni de l’entretien, ni de l’assurance. Il ne se soucie même pas de la place de stationnement.

 

Taxi

Ce sont ces détails qui rapprochent l’auto-portage du taxi, sauf qu’avec le taxi, ce n’est pas lui qui conduit, mais le chauffeur de taxi. Par ailleurs, avec le taxi, les tarifs sont plus chers.

 

Covoiturage

Enfin, avec le covoiturage, c’est le conducteur qui impose l’offre tandis que les passagers s’y adaptent.

 

Comment trouver un covoiturage ?

Internet est d’une grande aide pour trouver une personne avec qui covoiturer. Plusieurs sites proposent de mettre en relation les conducteurs et les passagers. C’est le conducteur qui doit faire le premier pas en s’inscrivant sur l’un de ces sites. Ainsi, les voyageurs peuvent consulter les offres et choisir les conditions les plus intéressantes.

 

Covoiturage entre amis ou entre collègues

 

Sites de covoiturage

Les sites de covoiturage les plus connus :

 

Blablacar

 

 

Né en 2006, blablacar est le premier site du covoiturage appartenant à la société Comuto avec une présence dans plus de 20 pays dont la France. Son chiffre d’affaires en 2015 s’élevait à 80 000 000 € environ. L’exploit de cette start-up se repose avant tout sur la cohésion de son équipe ainsi que sur l’empathie qu’elle fait preuve envers les utilisateurs du site. Depuis 2011, la plateforme prélève sa commission sur le tarif des trajets.

Blablacar permet aux conducteurs de proposer des places libres en s’inscrivant sur le site (trajet ponctuel, trajet régulier ou longue distance). Ils renseignent alors le lieu de destination, la date et l’heure de départ ainsi que les rendez-vous de récupération et de dépose des passagers. Grâce à ces offres, les passagers peuvent effectuer des recherches et réserver une ou plusieurs places. Les coordonnées du conducteur ne seront communiquées au passager qu’après avoir fait une réservation en ligne. Pour le conducteur, il ne reçoit son paiement qu’une fois le trajet effectué.

Si l’inscription sur le site est gratuite, les passagers doivent payer un petit surplus, soit 1,60 € par trajet si l’offre est de 8 €. Un pourcentage de 20 % sera relevé sur le tarif de trajet compris entre 8 € et 20,80 €.

 

Notre avis

Devenir le N°1 n’est pas facile, et défendre cette place est encore plus difficile. Donc, à notre avis, si les covoitureurs continuent d’apprécier le service du site, c’est que l’équipe fait attention à eux.

 

Covoiturage libre (Mobicoop)

 

Covoiturage libre Mobicoop

 

Covoiturage-libre.fr est une association créée en 2011 par des « déçus » de blablacar qui, à cette année précise, a commencé à facturer son service. À ce titre, le site permet d’offrir aux conducteurs une totale liberté sur leurs tarifs, laissant alors la concurrence jouer en leur faveur. Plus 100 000 trajets par an ont été réalisés. Vous profitez d’un covoiturage gratuit sur la plateforme qui ne prélève aucune commission. Elle vit des dons de ses communautaires.

En 2017, un besoin de changement se faisait sentir au sein du groupe. Si la plateforme continue de maintenir le concept selon lequel le covoiturage est un bien commun, elle a changé de statut en optant pour une coopérative. Ainsi, tout le monde peut participer à la vie active de la plateforme (désormais Mobicoop) en devenant sociétaire.

Avec Covoiturage-libre, les conducteurs comme les passagers doivent disposer d’un compte pour publier ou être alertés des nouvelles annonces. Le mode de paiement se fait directement de la main à la main jusqu’à ce que le lancement de Mobicoop soit définitif. Une fois lancé, le nouveau site permettra aux utilisateurs d’effectuer leurs transactions en ligne.

 

Notre avis

On aime le côté social et collaboratif de la plateforme, mais par-dessus tout le tarif brut avec lequel le passager n’est pas obligé de prévoir un pourcentage de commission.

 

IDvroom

 

IDvroom covoiturage

 

IDVROOM est la solution économique de mobilité de courtes distances de la SNCF depuis 2014. Son service est plus orienté « domicile-travail », les trajets qui sont mal desservis par les transports collectifs. Toutefois, rien n’empêche les conducteurs de partager les trajets « domicile-loisirs » et « domicile-université » avec d’autres passagers. La plateforme veut ainsi faciliter l’usage du covoiturage, se rapprocher davantage des pratiques quotidiennes de la mobilité en proposant des services innovants et en adéquation avec les besoins. Son siège se trouve à Paris.

IDVROOM se distingue des concurrents par la possibilité de conduire un moyen de transport à moteur autre que la voiture. Ainsi, il est admis de proposer une moto ou un véhicule utilitaire à PTAC est inférieur ou égal à 3,5 T, enregistré en France.

La plateforme de covoiturage fonctionne généralement comme toutes les autres. Les passagers ont le choix entre les trajets réguliers et les trajets uniques. S’il y a un trajet qui coïncide avec ses attentes, le passager le réserve et effectue le paiement en ligne. Il ne délivre le « code passager » au conducteur qu’une fois à l’arrivée. Ce code permet au conducteur de recevoir son argent depuis le site.

Pour le tarif, IDVROOM prélève une commission de l’ordre de 20 centimes par trajet à laquelle s’ajoute à 10 % du trajet HT. Le pourcentage ne sera que 7 % pour les passagers disposant d’un porte-monnaie électronique.

 

Notre avis

On aime ses options originales avec les trajets à thèmes (ex : 100 % filles)

 

Roulez Malin

Roulez Malin covoiturage

Voici une autre plateforme de covoiturage 100 % gratuite qui mérite une attention : roulezmalin.com. C’est le site de Covivo, un grand acteur du secteur qui a déjà fait ses preuves depuis 2009. Le covoiturage avec Roulez malin est gratuit et peut se faire d’une ville à une autre. Le service s’adresse également aux étudiants, aux collectivités et aux entreprises. En Île-de-France, Roulez Malin propose le covoiturage quotidien « domicile-travail ».

Le passager n’aura à payer que les frais partagés avec le conducteur. Ce dernier ne pourra donc pas réaliser un bénéfice sur son trajet. Il devra calculer les frais selon le barème imposé par la loi, soit entre 0,40 € et 0,60 €/km. Son indemnisation peut se faire depuis la plateforme ou de la main à la main une fois le trajet effectué.

 

Notre avis

Il n’y a pas mieux qu’un site gratuit pour véhiculer l’esprit du covoiturage.

 

Les sites de covoiturage spécialisés :

 

Karzoo

Karzoo covoiturage

 

En partant du constat que bon nombre d’usagers de la route roulent seuls en voiture, l’entreprise luxembourgeoise h2a crée Karzoo en 2007. Cette plateforme communautaire propose aux entreprises le covoiturage entre salariés, et ce, dans plusieurs pays européens.

Afin d’aider au mieux les entreprises, Karzoo fournit un service clé en main et propose de ce fait des versions du site pensées pour les entreprises. Pour les membres, le covoiturage est entièrement gratuit. Les passagers n’ont à payer que le prix du trajet convenu avec les conducteurs.

 

Notre avis

On apprécie son système de notation des membres, car cela facilite le choix des personnes avec qui on aimerait partager le trajet. Le site est intuitif et dispose de plusieurs outils pour aider les covoitureurs (calcul pour évaluer les émissions de CO2, pour savoir l’économie réalisée pour un trajet…)

 

Karos

Karos covoiturage

 

Fondée en 2014, Karos se spécialise dans le covoiturage courte distance entre le domicile et le lieu de travail. Elle privilégie notamment les zones périurbaines et rurales, là où les transports en commun traditionnels manquent. Elle compte déjà plus de 110 000 membres inscrits et dont 20 000 utilisateurs sont actifs chaque semaine.

Sa force repose sur le fait de comprendre les habitudes de mobilité des utilisateurs en prédisant les déplacements du quotidien. Il est donc possible pour l’utilisateur de programmer ses trajets de la semaine. Des modifications sont possibles en cas de changement d’horaire.

Pour l’heure, Karos ne prélève pas de commission auprès des particuliers. Avec les entreprises et les collectivités souhaitant solliciter son service du court-voiturage, la plateforme préfère nouer un partenariat avec elles.

 

Notre Avis

L’application propose une interface facile à utiliser ainsi qu’un paramétrage multiple. Aussi, programmer ses trajets de la semaine est assez intéressant. Pour les covoitureurs réguliers, Karos leur offre des places de parking ainsi que des cadeaux.

 

La roue verte

La roue verte covoiturage

La création du site remonte en 2007 et depuis il n’a jamais demandé une commission aux membres. Il se rémunère grâce aux prestations proposées aux entreprises.

La recherche de trajet s’effectue en utilisant la barre horizontale sur la page d’accueil. Seulement, les coordonnées des conducteurs ne seront communiquées qu’après une inscription sur le site.

Pour les particuliers, tout est gratuit ! Les seuls frais sont ceux partagés avec les conducteurs. Et le paiement se fait de la main à la main.

 

Notre avis

Le site n’intervient pas dans l’organisation des trajets. Il ne fait que donner des suggestions (ex : vérifiez les documents d’assurance et le permis du conducteur avant le départ). L’aboutissement d’un contrat repose entièrement sur la bonne entente entre les passagers et les conducteurs. Toutefois, pour la sécurité de tous, il supprime les comptes suspects.

 

Ouestgo

Ouestgo covoiturage dans la région Ouest

 

Cette plateforme de covoiturage a été imaginée spécialement pour le territoire breton par les autorités administratives en partenariat avec Mégalis Bretagne et l’ADEME, et ce, dans le but d’améliorer l’aménagement et le développement durable du territoire. Les utilisateurs ont le choix entre 3 options de covoiturage : solidaire, événementiel et bien entendu régulier.

Depuis sa création en 2016, Ouestgo est totalement gratuit. Pour voir toutes les fonctionnalités du site et publier des annonces de trajets, l’inscription est obligatoire.

 

Notre avis

C’est un service complémentaire aux transports en commun, puisque la plateforme se synchronise avec les autres outils du service public, facilitant ainsi le déplacement des personnes utilisant également le train ou le bus. Ouestgo semble donc la solution idéale pour les travailleurs sans voitures.

 

Driiveme

Driiveme covoiturage

 

Parce que les agences de location de voitures ont besoin d’équilibrer leurs parcs automobiles, Driiveme entre en jeu en leur proposant de les faire rapatrier par des loueurs et non pas par des professionnels. Les particuliers peuvent ainsi louer la voiture à 1 euro et dispose assez de places et de temps (24h) pour faire du covoiturage. C’est du gagnant gagnant.

Évidemment, le 1 € est symbolique, puisque le particulier doit avancer une caution de 800 € et payer les frais d’essence et de péages. Toutefois, grâce au covoiturage, il peut partager ces frais avec d’autres passagers.

 

Notre avis

Le site autorise le covoiturage, mais ne propose pas d’organiser ni de mettre les intéressés en relation. Pour cela, le conducteur doit postuler son annonce sur un site spécialisé pour le covoiturage.

 

Covoiturages les plus demandés

Covoiturage Paris

Les trajets au départ de Paris sont nombreux, mais les plus demandés sont :

-> Paris-Lille avec environ 15 à 17 € par place sur Blablacar, un aller-retour coûte environ 14, 80 € sur Mobicoop et sur Roulezmalin.

-> Paris-Reims à partir de 9,5 €/place sur Blablacar et environ 14 €/place sur IDVROOM.

 

Covoiturage Lille

Sur Blablacar, le trajet Lille-Paris se propose à partir de 12 €. Avec Covoiturage Libre, c’est à peu près le même tarif, soit 12,40 €/place.

 

Covoiturage Lyon

Vous pouvez trouver une place à partir de 32,50 € sur Blablacar pour le trajet Lyon-Paris. Sur Roulezmalin, l’offre est à environ 27,90 €. Il est de 25 à 31,40 € sur Mobicoop.

 

Covoiturage Toulouse

Pour le trajet Toulouse-Paris, le tarif est à partir de 43 € par place sur Blablacar.

 

Covoiturage Bordeaux

Avec IDVROOM, le trajet Bordeaux-Paris en covoiturage est de 40 à 50 € par place. Sur Blablacar, on peut avoir 39,50 € jusqu’à 58 € la place.

 

Covoiturage Nantes

Mobicoop et Roulezmalin proposent le trajet Nantes-Paris à partir de 20 €. Sur IDVROOM, on relève un prix de 25 €, tandis que sur Blablacar, on note un tarif compris entre 24 € et 40 €.

 

Covoiturage Marseille

Un voyage en covoiturage Marseille-Paris coûte de 57 € à 68 € sur Blablacar, à partir de 64 € avec IDVROOM.

 

Comment faire du covoiturage ?

 

Comment faire un trajet en covoiturage ?

 

Le moyen le plus rapide de trouver des covoitureurs est de s’inscrire sur les sites de covoiturage. Ainsi, les étapes sont simples :

Étape 1 : s’inscrire sur le site

Les utilisateurs, qu’il s’agisse des conducteurs ou des passagers, créent leur compte en s’identifiant. Les conducteurs doivent renseigner un profil complet afin de rassurer et trouver rapidement les passagers. Certains sites souhaitent que les utilisateurs précisent le modèle de véhicule.

 

Étape 2 : proposer un trajet

Pour le conducteur, il doit remplir une fiche indiquant les lieux de départ et d’arrivée, les lieux de rendez-vous et de dépose, les dates et heures correspondant sans oublier les éventuelles étapes. Ensuite, il doit renseigner le prix du trajet, le nombre de places proposées et si possible les détails du voyage. Depuis le tableau de bord, le conducteur peut modifier ou prolonger la validité de son trajet.

 

Étape 3 : accepter une demande de covoiturage

Le conducteur recevra une notification de demande de covoiturage (par e-mail ou par SMS). Depuis le site, il peut accepter ou refuser une demande de façon manuelle. Le délai de réponse accordé au conducteur varie en fonction du site (ex : 6 h au maximum sur blablacar).

 

Étape 4 : se faire payer

Une fois le trajet effectué, le conducteur reçoit sa paye soit de la main à la main, soit par virement bancaire ou via un porte-monnaie électronique.

 

Pourquoi faire du covoiturage ?

Écologie

Pour 4 personnes qui se rendent sur un même lieu, ils feront mieux de voyager ensemble dans une même voiture, plutôt que de prendre chacun leur auto. Ainsi sera baissée l’empreinte carbone.

En plus, si tout le monde covoiturait, les bouchons seraient plus rares sur les routes…

 

Covoiturage pour moins de bouchons sur les routes

 

Économie

La montée du prix du carburant, les péages incitent indubitablement à économiser. Au vu des prix des carburants ou de la place de parking, il vaut mieux partager les frais ! Le covoiturage semble répondre à ce besoin.

 

Partage

Cette pratique invite à la convivialité, au partage pour un voyage agréable, à condition de respecter les petites conditions du conducteur (non-fumeur à bord…). Le covoiturage fait partie de ce qu’on appelle l’économie collaborative.

Quel que soit le type de trajets (agrément ou professionnel) que vous allez effectuer, covoiturez autant que possible. Ce n’est pas une « mode », mais une nécessité si l’on tient compte des avantages de la pratique.

 

 

Nos autres articles pour trouver votre itinéraire :