Comment bien choisir une caméra de recul ?

 

Si vous n’avez pas choisi l’option « caméra de recul » lors de l’achat de votre dernier véhicule, il est possible de profiter de cette technologie ultérieurement. Mais comme le marché est inondé de nombreux modèles, choisir la caméra de recul peut s’avérer difficile. Notre rôle est justement de vous fournir les informations nécessaires pour acquérir la meilleure caméra de recul pour voiture.

 

Sommaire

 

Qu’est-ce qu’une caméra de recul ?

La caméra de recul est un système d’aide au stationnement, permettant au conducteur d’avoir une visibilité de tout ce qui se passe à l’arrière de son véhicule. Elle est enclenchée lorsque la voiture se met en marche arrière.

Ainsi, une mini caméra vient se placer dans le pare-choc arrière ou au niveau de la porte du coffre pour capturer les images et les faire ensuite retourner en direct sur l’écran du tableau de bord.

Pourquoi en acheter une ?

La première et bonne raison de vous munir d’une caméra de recul de voiture est de faciliter vos manœuvres lors d’une marche arrière. Vous n’aurez plus besoin de tourner la tête ni même de sortir du véhicule pour vérifier s’il n’a rien heurté. C’est donc un gage de sécurité aussi bien pour vous que pour les usagers de la voie publique aux alentours.

Certains modèles sont couplés avec un radar de recul. Ils permettent de signaler les obstacles à l’aide d’un bip sonore et/ou d’un signal lumineux. Un concept pour multiplier la vigilance du conducteur.

Différence entre caméra de recul et radar de recul

La caméra et le radar de recul sont deux systèmes de stationnement différents, mais qui peuvent se compléter. Si la caméra de recul permet un retour vidéo de tout ce qui se passe à l’arrière de la voiture, le radar de recul est un équipement qui va détecter les obstacles à une certaine distance, qu’il s’agisse d’une personne, d’une autre voiture, d’un animal ou d’un objet gênant.

En fonctionnant simultanément, les deux dispositifs vont vous aider à :

Les critères à prendre en compte

Plusieurs critères entrent en jeu lorsque vous allez choisir votre caméra de recul. Avec un tel investissement, autant miser sur la qualité !

La qualité de l’image

Pas besoin d’une caméra si le rendu de son image est mauvais ou flouté. Vous risquez de froncer les sourcils à chaque fois que vous allez regarder l’écran. La bonne caméra de voiture sera celle qui présentera un écran LCD ou TFT ou les deux, gage d’une image nette et précise. Elle sera celle qui affichera une excellente résolution proportionnelle à sa taille. Misez également sur un modèle qui intègre la LED pour une vision nocturne.

La largeur de l’objectif

Avec un grand angle de vision, la caméra va donc offrir un large champ vous permettant de voir à gauche et à droite, à l’arrière de la voiture. Ceci se mesure en degré. Sur le commerce, veillez à ce qu’il soit supérieur à 120°. Les meilleures caméras de voiture sont celles qui proposent un angle de vision comprise entre 160° et 170°. Cependant, au-delà, vous risquez d’avoir une image déformée qui peut donner un mal de tête.

La capacité de stockage

Les vidéos peuvent être stockées dans une mémoire interne. Vous pouvez trouver des modèles proposant jusqu’à 32 Go maximum. C’est une option qui peut être utile en cas d’accident ou lorsque vous souhaiterez tout simplement conserver une trace de vos récents itinéraires.

La résistance aux rayons UV

Parce que la caméra est continuellement exposée aux aléas extérieurs, elle mérite une conception adaptée. Lors de votre achat, pensez à vérifier son indice de protection, reconnaissable par les initiaux IP. Les 2 chiffres succédant indiquent le niveau d’étanchéité et de résistance aux rayons du soleil et aux aléas comme l’humidité. Pour une caméra de recul IP 67, cela signifie qu’elle est à la fois hermétique à la poussière et protégée contre l’immersion temporaire dans de l’eau.

Connexion filaire ou sans fil

Chaque mode de connexion présente son avantage et son inconvénient. Utilisant la technologie Wifi, la caméra connectée sans fil est facile à installer, mais elle présente le désavantage de ne pas bien fonctionner en zones saturées, en raison des possibilités d’interférences. Ce qui n’est pas le cas avec la caméra de recul filaire. Toutefois, l’installation de cette dernière demeure compliquée.

Les différents supports d’une caméra de recul

La caméra de recul vient se placer à l’arrière du véhicule, de façon à respecter les instructions de son manuel d’emploi. Mais en général, elle trouve sa place sur la plaque d’immatriculation. Évidemment, veillez à ce qu’elle ne cache pas les numéros. Pour vous faciliter la pose, plusieurs types de supports peuvent accompagner les caméras.

Support de plaque

La caméra de recul pour voiture a été conçue pour s’accrocher facilement au-dessus de la plaque d’immatriculation à l’aide d’un support en plastique. Vous n’avez donc pas besoin de faire un trou pour la fixer.

Support à encastrer

La caméra de vision est conçue pour s’encastrer dans la voiture, sans qu’elle ne tombe. Qui dit encastrement dit perçage. Après avoir vérifié la taille de la mèche à utiliser, vous pouvez percer pour ensuite faire glisser la caméra dans le trou. Pour un bon serrage, elle est souvent accompagnée d’une rondelle souvent en caoutchouc.

En remplacement des cadres des plaques d’immatriculation

Le kit est fourni avec un support de plaque d’immatriculation, compatible aux plaques européennes. L’installation devient plus simple, puisque la caméra est déjà intégrée dans le support. Il vous suffit de retirer votre plaque, de fixer le support, puis de remettre la plaque au-dessus. La fixation n’est qu’un jeu de vis. Il ne vous reste plus que de connecter les fils d’alimentation et de vidéo.

Conclusion

Si vous avez ras-le-bol de passer chez le carrossier pour retaper les enfoncements dus par de mauvaises manœuvres, vous pouvez réaliser d’énormes économies en investissant dans une caméra de recul. Vous avez toutes les informations à savoir pour bien la choisir. Alors qu’attendez-vous ?

 

Ces autres conseils vous seront aussi utiles :